Charte de l’évaluation du Domaine

En téléchargement : CHARTEdomaine

Accompagnant la fixation de nouveaux seuils de consultation obligatoire à compter du 1er janvier 2017 et précisant les dérogations de consultation à titre officieux, notamment en faveur des communes de moins de 2 000 habitants à la demande de l’AMF, la DGFiP a élaboré, en partenariat avec l’Association, une Charte de l’évaluation du domaine.

Projet d’acquisition (amiable, droit de préemption, expropriation) ou de prise à bail immobilière, opération de cession… La gestion du patrimoine immobilier des collectivités est un enjeu essentiel. En effet, les collectivités territoriales sont tenues, sous condition de seuils relatifs à leurs montants, de consulter le Domaine pour connaître la valeur vénale ou locative d’un bien préalablement à la réalisation de leurs opérations immobilières. Elaborée par la DGFiP en partenariat avec l’AMF, la Charte de l’évaluation du domaine vise à mieux faire connaître le cadre réglementaire de la consultation dans lequel sont rendues les évaluations domaniales, les conditions à remplir pour obtenir un avis du Domaine, la portée de cet avis, les principales méthodes qui sous-tendent ses évaluations, les opérations particulières concernées et les dérogations concernant les conulations à titre officieux.

Conçu comme un guide pratique et accompagné d’annexes (évaluations facultatives, modèle de dossier de saisine, méthodes d’évaluation, types de surfaces retenus en fonction des biens à évaluer, etc.), le document est articulé en quatre grandes questions :
– Pourquoi saisir le Domaine ?
– Comme réalise-t-il ses évaluations ?
– Comment le saisir ?
– Quels sont ses engagements ?

Destiné aux nombreux consultants des services du Domaine qui dépendent de la Direction de l’immobilier de l’Etat à la Direction générale des finances publiques, au premier rang desquels les collectivités territoriales, ce guide a également pour ambition de faciliter le dialogue avec les consultants en exposant les méthodes de travail des évaluateurs du Domaine, et en précisant les éléments nécessaires pour établir une valeur vénale, c’est-à-dire une probabilité de prix.

Source : www.amf.asso.fr