Attention aux tentatives d’escroqueries

Craignant que les mairies ne fassent l’objet  de tentatives d’escroquerie, l’Office central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière a tenu à ce que le message d’alerte suivant soit diffusé.

« Depuis ces trois dernières années, plusieurs centaines d’escroqueries ou tentatives d’escroqueries aux faux ordres de virements internationaux (infractions connues sous l’acronyme FOVI) visent des sociétés implantées en France et/ou filiales domiciliées sur l’Union Européenne. Réalisée par téléphone et par mail, l’escroquerie concerne des sociétés de toutes tailles et de tous secteurs. Souvent situés à l’étranger, les escrocs collectent un maximum de renseignements sur l’entreprise avant de lancer leur opération sur les personnes capables d’opérer ces virements. Les auteurs prétextent une opération d’importance capitale, de confiance, confidentielle, afin d’abuser l’interlocuteur et obtenir un ou plusieurs virements internationaux de plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’Euros.

L’Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière-OCRGDF- (service de la Direction centrale de la police judiciaire) a recueilli des informations indiquant que les auteurs de ces FOVI ont élargi leur spectre de potentielles victimes et effectuent des démarches auprès des mairies.

En fin de semaine dernière, la mairie de Poissy (78) a été la cible d’une de ces équipes d’escrocs. Un courriel usurpant l’identité du maire a été adressé à la responsable du service comptable  pour solliciter son intervention dans le cadre d’une opération confidentielle réalisée par l’intermédiaire d’un cabinet d’avocats. Pour ce faire, l’escroc lui demandait la liste nominative des fournisseurs de la mairie pour des créances supérieures à 20.000€ sur les 60 prochains jours. L’équipe municipale a bien réagi et n’a pas répondu à cette demande.

A partir de cette liste, les escrocs auraient, quelques jours plus tard, pris attache avec le service comptable de la mairie, en se faisant passer pour l’un ou l’autre des fournisseurs. Ils auraient indiqué un changement de Relevé d’Identité Bancaire dans le paiement de factures à venir afin de percevoir un virement indu sur un nouveau compte bancaire toujours domicilié à l’étranger. (Ce mode opératoire est déjà pratiqué, il cible des entreprises pour le paiement de loyers)

L’office central invite les maires et présidents d’EPCI à être vigilants :

  • accentuer la vigilance sur les périodes avant et pendant les congés scolaires et les jours fériés, pendant les périodes de paiements des loyers.
  • ne pas divulguer des informations concernant le fonctionnement de la mairie.
  • sensibiliser régulièrement l’ensemble de vos employés des services comptables, secrétaires, standardistes, de ce type d’escroquerie : demande non planifiée, urgente, confidentielle.
  • informer obligatoirement les éventuels remplaçants sur ces postes.
  • ne pas répondre à des demandes inhabituelles adressées au service comptable.
  • S’enquérir auprès du maire et/ou de ses adjoints de la réalité de la demande.
  • rompre la chaîne des mails pour les courriers se rapportant à ce type de demande : saisir soi-même l’adresse habituelle du donneur d’ordre.
  • prendre attache téléphonique avec l’interlocuteur habituel et les coordonnées connues : ne jamais rappeler le numéro de téléphone communiqué par l’interlocuteur. (C’est une des techniques des escrocs).

Si une collectivité devait subir de telles attaques, elle est invitée à :

  • déposer plainte en apportant un maximum d’éléments (entête de mails et leurs contenus, numéros de téléphone utilisés par les escrocs, dates et heures des appels, éléments confidentiels communiqués aux escrocs, etc…).
  • informer le secrétariat de l’OCRGDF  de toutes tentatives ou faits commis à l’adresse suivante : ocrgdf-sec.dcpjaef@interieur.gouv.fr